Se souvenir des belles choses

  • Se souvenir des belles choses, c’est à ce film de Zabou Breitman avec Isabelle Carré que j’ai pensé en interviewant Mélanie, femme de cœur au regard doué pour voir les choses du bon côté. Éducatrice spécialisée, formatrice et entrepreneuse, elle explore les fragilités humaines et le handicap sous toutes ses formes depuis plus de quinze ans. Une belle rencontre !

    Choisir de voir le bon côté des choses

    Mélanie 3D formation pour Parents à Parents

    Mélanie

    Mélanie a connu à peu près tous les publics : les enfants de la Maison Verte Françoise Dolto, les personnes âgées, les enfants et adultes en situation de handicap variés,… D‘éducatrice spécialisée, Mélanie est devenue formatrice, puis elle a créé sa propre structure de formation à laquelle elle a ajouté, récemment, une activité de vente de matériel pédagogique pour pallier le manque de matériel adapté aux compétences et au budget des publics avec lesquels elle travaille.

    « Ce ne sont pas des enfants en situation de handicap,
    ce sont d’abord des enfants »

    Si elle ne devait garder qu’une attitude de la belle expérience qu’elle poursuit aujourd’hui, ce serait sans doute le sourire. Le moteur de Mélanie, c’est cette capacité à sortir du misérabilisme pour se concentrer sur tout ce qui peut donner de l’espoir, sur tout ce qui peut faire avancer les personnes et leur entourage.

    Elle pense à ce jeune homme porteur d’une infirmité motrice et cérébrale qui, après une formation chaotique, a réussi à obtenir un poste de conseiller en mission locale pour soutenir les personnes en situation de handicap. Personne n’aurait misé sur ce jeune homme qui faisait face à bien des difficultés. Mais il avait réussi à utiliser son handicap à bon escient pour lui faire un joli pied de nez.

    Mélanie pense aussi à cette jeune femme qui tient une page Facebook bourrée d’humour, sur laquelle elle affiche une joie de vivre et un courage communicatifs malgré son infirmité motrice et cérébrale… Mille scènes de vie lui traversent l’esprit ; il y a aussi ce beau court-métrage (ci-dessous), touchant et drôle.


    Le recruteur – Genevieve Clay Smith et Robin Bryan par EspaceBuzz

    Utiliser son empathie pour comprendre sans faire à la place

    « Ah, si nous regardons le handicap avec des yeux d’enfant« , soupire Mélanie (cf. la vidéo ci-dessous) ! Naturellement empathique, la jeune femme se met facilement à la place des autres. Mais il s’agit pour elle d’utiliser cet atout pour mieux les comprendre, par pour faire à leur place.


    Des enfants et des parents imitent des… par TVgat

    C’est pour sortir du misérabilisme, de la pitié, mais aussi de la toute puissance du professionnel qui pourrait penser à la place de l’autre ou vouloir tout régler pour lui que Mélanie s’intéresse au lâcher prise de l’éducateur depuis la fin de ses études. Une attitude importante qui s’inscrit dans toutes les situations d’aide ou d’encadrement : managers et salariés, parents et enfants, professeurs et élèves, médecins et patients, éducateur et enfant,…

    Lâcher prise, ici, ça veut dire cesser de croire qu’on peut tout pour l’autre, cesser de penser à sa place, lui rendre sa place d’acteur et d’auteur de sa propre vie (nous en avons parlé ici, à propos de l’endormissement). C’est une démarche qui permet de trouver des solutions aussi créatives qu’appropriées aux problèmes qui se posent. Cette posture de fond, Mélanie l’enrichit de séminaires sur les théories de communication qu’elle intègre ensuite dans les formations qu’elle organise pour les professionnels et les parents : méthode ESPERE, Gordon,… Mélanie est toujours en veille.

    Suivre ses élans

    Matériel Pédagogique construction Paons pour Parents à Parents

    Jeu d’assemblage « les paons » vendu par Matériel Pédagogique

    Dans sa vie professionnelle, Mélanie ne fait pas de business plan ni de stratégie. Elle suit ses envies et ça lui réussit ! Le matériel qu’elle propose est si bien pensé (il est écologique, ludique, pédagogique, résistant, bon marché) qu’il intéresse même les familles, les structures pré et périscolaires, les assistantes maternelles, la gériatrie,… Ses propositions s’étendent aussi outre hexagone.

     

    Prochainement, elle envisage un projet humanitaire au Congo qui la ravit. Car ce qu’il l’intéresse, ce n’est pas tant gagner de l’argent que vivre en fonction de ses valeurs et susciter de la joie partout où elle va.

    Nous lui souhaitons de beaux succès dans toutes ses entreprises !

    Illustration (tableau tout en haut) : Leandro Lamas

    28 Fév
    28 Fév

Nous répondons au plus vite, en général sous 24h.

Merci de nous avoir contacté, à très bientôt !

Enter a Name

Enter a valid Email

Message cannot be empty