Susciter la douceur et l’harmonie

  • J’aime beaucoup la peinture de Gioia. Il y a tant d’harmonie, de douceur et de tendresse dans ses tableaux que les regarder suffit à faire émerger en moi ces qualités là, même si, quelques secondes avant, je me sentais triste ou maussade. Quelle joie pour moi de vous présenter la jolie femme qui sait si bien représenter la volupté !

    Gioia peint depuis qu’elle est toute petite. Pendant toute son enfance, elle a énormément dessiné ; puis plus tard, elle a fait les beaux arts où elle a été initiée à la peinture à l’huile. La photo l’intéressait aussi beaucoup, mais c’est finalement dans l’informatique qu’elle a usé ses journées : il lui fallait gagner sa vie très vite. Elle a laissé ses pinceaux, et plus le temps passait, moins Gioia osait reprendre ses crayons et sa palette. Comme beaucoup d’entre nous, elle manquait terriblement de confiance en elle.

    Donner la vie et redonner vie à ses talents

    ext_1

    C’est à la naissance de son premier enfant, en 2006, que tout a changé. Au Danemark où ils vivaient, son mari lui a offert du matériel. Sa fille avait quelques mois, et Gioia s’est dit « c’est maintenant ou jamais ».

    « Je voulais que mes enfants puissent avoir la confiance de suivre leurs inspirations. Il fallait que je montre l’exemple ! » explique-t-elle. En 2007, la belle artiste avait retrouvé tout son potentiel.

    Naturellement, ce sont des images de maternage qu’elle a eu envie de représenter. Il faut dire que Gioia avait toujours aimé peindre les corps, et en particulier les personnages féminins, réels ou imaginaires, que de très brèves rencontres pouvaient suffire à inspirer.

    Son expérience du maternage proximal (allaitement maternel, portage, cododo) a ainsi rejoint son travail artistique : son art est en parfaite cohérence avec sa vie, il nourrit son intention profonde de faire émerger, de la douceur des relations maternelles, la confiance qui permet à chacun de développer son plein potentiel en étant plus attentif à ses émotions. Gioia espère ainsi contribuer à la naissance d’un monde plus humain.

    Tant de joie à porter

    Dans ses peintures,Gioia Albano pour Parents à Parents portage enceinte les femmes qui portent leurs bébés rayonnent de joie : libres d’aller et de faire ce qu’elles veulent, elles semblent elles-mêmes portées par la joie d’évoluer en harmonie avec leur bébé.

    Le portage, c’est l’une des expériences du maternage qui a le plus touché Gioia. Son troisième bébé a quasi vécu dans l’écharpe pendant les premiers mois de sa vie, et elle le porte encore aujourd’hui. Combien d’heures elle a ainsi peint, son bébé contre elle, devant ou derrière ! Il y a deux ans, se souvient Gioia, « j’ai peint le gros ventre d’une amie quelques jours avant son accouchement, pendant que ma fille de huit mois dormait sur mon dos et qu’une amie photographe immortalisait la scène ».
    Gioia est pourtant née à une époque où de nombreuses mères, comme la sienne, voyaient l’allaitement comme une forme d’esclavage et pensaient qu’il était bon de laisser pleurer les bébés. Mais en remettant en cause ses croyances, en traversant ses peurs et en écoutant son cœur, elle a pu materner ses enfants sereinement.

     

    Peindre et materner, tour à tour

    Au Danemark, tout le monde se couchait tôt et comme sa fille mettait beaucoup de temps à s’endormir, Gioia peignait la nuit, une fois la maison assoupie. Une fois arrivée en France, elle a gardé l’habitude de travailler le soir, une fois ses enfants endormis : peindre avec trois petits autour d’elle, c’est impossible !
    Reste que si elle lui permet de vivre en cohérence avec elle-même, la vie d’artiste n’est pas une sinécure. D’une part, explique Gioia : « c’est difficile, d’imposer la peinture comme source de revenu à la famille ; cette activité est aléatoire, imprévisible ». D’autre part, à travailler jour et nuit, Gioia s’est épuisée au point qu’elle a fait un burn-out maternel. A cinq ans, deux ans et trois mois, ses trois enfants étaient tous petits et elle n’avait aucune aide, à part son mari. Perfectionniste, Gioia avait du mal à tout concilier, mais elle ne pouvait pas renoncer à la peinture. Il lui a donc fallu revoir son organisation et changer ce qui pouvait l’être. Elle a gardé  l’habitude de travailler le soir mais elle est de plus en plus à l’écoute de son corps et de ses limites, « je sais que si je suis trop fatiguée je serai infecte, alors je me ménage » analyse-t-elle.
    Aujourd’hui, Gioia peint de sa propre initiative et sur commande. Tableaux inspirés d’une photo ou d’une scène racontée dont Gioia retracera toute l’émotion… Comme celle d’un accouchement à la maison qui n’a pas pu être photographié. La jeune maman voulait laisser quelque chose de cet instant magique à sa fille. C’est le tableau de Gioia qui servira de mémoire.

    illustrations : Gioia Albano

    Pour contacter Gioia http://www.albanogioia.com/index_fr.html
    La page facebook de Gioia

    gioiaalb@hotmail.com ; mobile 06 20 62 56 39

    24 Nov
    24 Nov
  • Quand la maladie ouvre à une vie plus proche de soi

    Sigrid pour Parents à ParentsJ’ai découvert Sigrid au printemps : j’ai été séduite par ses belles créations. Les vêtements qu’elle coud sont vraiment beaux, originaux, gais et colorés, hyper agréables à porter. J’étais si bien dedans que j’ai eu envie de découvrir qui se cachait derrière ces belles réalisations.
    Sigrid naît en Norvège dans une famille de cinq enfants. Elle débarque en France à 17 ans, à Bayeux, dans le cadre d’un échange scolaire au lycée. Amoureuse, elle décide de poursuivre ses études d’ingénieur à Toulouse plutôt que de retourner en Norvège. Jeune diplômée, elle débute alors une carrière d’ingénieur micro-électronicien à la française : elle travaille beaucoup. Les années passant, elle déclare une sclérose en plaques. Elle se fatigue plus vite que ses collègues, forcément, mais elle ne tient pas compte de sa maladie : elle veut en faire autant que les autres.

    Finalement, elle est tellement épuisée qu’elle en vient à appréhender les mercredis où elle se retrouve seule avec ses deux filles. C’est alors qu’elle fait un burn-out.
    Au moment où elle va un peu mieux, et avant qu’elle envisage de reprendre son travail, sa passion se réveille, une passion la taraude et lui brille dans le cœur depuis qu’elle est toute petite : c’est la couture.

    robe lyrique Maud et Carla pour Parents à Parents image1

    Aussi loin qu’elle se souvienne, Sigrid a toujours créé et cousu. Après avoir usé la machine à coudre de sa mère, elle s’est acheté sa première machine avec son argent de poche. Et au fil des ans, elle en a encore usé trois autres. Car dès qu’elle a un peu de temps, elle coud : des tas de choses, et notamment des tenues de scène magnifiques pour sa sœur chanteuse lyrique, dotées d’un corset spécial, posé sur les hanches, qui lui permet de chanter sans entrave.
    Sigrid pour Parents à ParentsSa famille et sa maladie lui donnent l’élan de réaliser ses rêves. Avec son mari et ses filles, elle déménage dans une nouvelle maison, crée un bel atelier de 30m² où elle accumule des centaines de rouleaux de tissus, et, après 25 ans d’expérience, ouvre sa première boutique en ligne : c’est un beau succès ! Il y a quelques mois, Sigrid a décidé de partager, sur une autre boutique, les beaux tissus qu’elle a accumulés. Et elle propose aussi de beaux patrons sur mesure, qui permettent aux couturier(e)s amateurs de réaliser leurs propres rêves.

    Nous lui souhaitons belle continuation !

     

     

    SigSigrid pour Parents à Parentsrid a créé la boutique en ligne Maud et Carla , où elle vend des vêtements aussi beaux que confortables, qu’elle confectionne elle-même du début à la fin. De l’alliance du grand Nord et de la Méditerranée, de la rencontre des cultures, notre amie norvégienne a tiré un style bien à elle.

    Ses beaux tissus sont également à vendre sur cette boutique.

    J’aime beaucoup sa dernière trouvaille : Sigrid nous propose des patrons sur mesure, qu’elle prépare pour nous, qui nous permettent de réaliser nous-mêmes les vêtements de nos rêves. En bonus, elle répond à toutes nos questions pour que nos réalisations soient aussi belles que les siennes (ou presque) !

     

    Illustration en tête d’article : Gioia Albano. Photos : Sigrid Westvik

    Sigrid pour Parents à ParentsSigrid pour Parents à Parentssalopette Maud et Carla pour Parents à ParentsSigrid pour Parents à Parents Sigrid pour Parents à Parents

     

     

     

     

    18 Nov
    18 Nov

Nous répondons au plus vite, en général sous 24h.

Merci de nous avoir contacté, à très bientôt !

Enter a Name

Enter a valid Email

Message cannot be empty