Un jardin sur mon balcon : la chronique de Julie

  • Julie vit à Paris avec ses trois garçons (4, 6 et 10 ans). Ensemble, ils créent et entretiennent un petit jardin sur leur balcon.Julie partage avec nous le fruit de ses expériences. Une initiative inspirante : on peut jardiner presque partout, même en plein Paris ! Une chronique à suivre au fil des semaines. La deuxième et la troisième partie sont ici, la quatrième là.

    Une envie de nature à Paris

    Mes enfants sont nés à Paris, moi non. Petite, j’habitais en appartement mais j’étais en contact avec la nature par de nombreuses balades dans les vignobles et montagnes alsaciennes. Mon grand-père maternel faisait partie du club vosgien et nous faisait marcher à travers les sentiers qu’il avait contribué à baliser, et avait un immense potager ainsi qu’un jardin fruitier qui avait nourri sa grande famille.  Je savais donc, en gros, comment poussent les fruits et les légumes. Et cela faisait partie des choses que je voulais transmettre à mes enfants…

    Un jardin sur un balcon

    Nous avons un petit balcon, sur lequel j’ai des plantes d’ornement que j’apprends à soigner (clématites, glycine, véronique, jasmin), ainsi que des succulentes depuis cet hiver… Lorsque mes fils ont eu l’âge, nous avons commencé par acheter des plants pour les mettre sur notre balcon. Fraises, framboises, tomates cerise. Cela a donné quelques fruits, plus ou moins bon, mais surtout, de grands moments d’émerveillement lorsque les fruits apparaissaient, de grandes discussions pour savoir quand les manger, et des partages de fraises en 4 vraiment mignon. 

    Mais nous n’avions jamais planté de graine et démarré le cycle de zéro…Il est important pour moi que mes enfant sachent d’où vient la nourriture qu’ils mangent, et qu’ils aient quelques notions de jardinage. J’ai donc décidé de semer quelques légumes cette année. Surtout que nous disposons pour la première fois d’un beau compost, fruit d’une chouette aventure collective commencée l’an dernier dans notre immeuble!

    Pour planter sur le balcon : de beaux bacs récupérés !

    LLH Design pour Parents à Parents, un potager dans des caisses en bois, des caisses de vinVu la place dont nous disposons, j’ai fait quelques recherches afin de savoir dans quoi planter, et opté pour des bacs faits à partis de caisses de vin. Mes enfants ont donc eu pour mission d’en trouver chacun une, en expliquant leur projet aux cavistes sollicités. Je ne sais pas si c’était leur joli discours, leurs bonnes bouilles ou le projet, mais nous en avons eu 3 en un rien de temps.
    Nous les avons enduites d’huile de lin afin d’éviter qu’elles pourrissent. C’était très amusant et rapide à faire et c’est sans aucun danger pour les enfants !
    Puis, elles ont été percées par mon grand, sous mon contrôle et avec des lunettes de protection (il était fier!!!) et nous avons cloué des demi bouchons de liège en dessous pour que l’eau puisse s’écouler.
    L’étape suivante : consolider les coins avec des petites équerres en fer, puis il faudra mettre un liner dans le fond, percé de trous, puis déposer des billes d’argiles, du feutre géotextile pour qu’il garde l’eau, et enfin ajouter le mélange terreau/compost…C’est un projet en plusieurs étapes que nous avons prévu de terminer en avril car nos semis devraient pouvoir aller dedans… Un tutoriel trouvé sur internet ici, ici du site LLH Design – là bien entendu je n’invente rien et je ne fais que copier des trucs qui marchent.

    Jardin sur un balcon à Paris Parents à Parents Jardin sur un balcon à Paris Parents à Parents Jardin sur un balcon à Paris Parents à Parents

     

     

     

     

     

    L’aventure des semis

    En parallèle j’ai acheté des semis. Je me suis pas mal renseignée parce que c’était une première, et j’ai choisi de les commander chez Kokopelli, parce que leur combat pour défendre la diversité agricole me touche.
    L’étape suivante a été le terreau. Nous avons commencé par planter quelques graines de plants de tomates dans une boite à œufs, dans laquelle j’ai mis un mélange de terre du jardin (récupérée dans le jardin de notre copropriété) et de terreau qu’il me restait de l’an dernier, sur quelques billes d’argiles.
    Ce fut un échec. Rien n’a germé. Désespoir des enfants… J’ai donc refait des recherches, et compris que cette terre était surement trop ancienne, sans nutriment, et surtout, trop épaisse avec des morceaux pour les petites racines fragiles des bébé plantes… J’avais aussi placé la boîte à œufs sur le plan de travail de notre cuisine, à un endroit très ensoleillé… ce qui n’est pas bon non plus ! Ce fut une première leçon !
    Nous avons donc acheté un terreau spécial semis, et recommencé, avec toujours des graines de plants de tomates, mais aussi 3 plants de concombres.
    Noussemis Julie Parents à Parents les avons laissé dans un endroit moins ensoleillé, avec un couvercle en plastique pour faire comme une petite serre.
    En trois jours, des pousses vertes ont apparu dans les pots des concombres.
    En une semaine, elles faisaient 5 cm.
    Chaque matin en se levant, les enfants vont regarder comment les plants de concombre ont poussé pendant la nuit et c’est absolument fascinant car c’est visible à l’œil nu !
    Nous avons eu une petite pousse de tomate de rien du tout, là encore ce fut la danse de la joie, mais après un arrosage (pourtant en mode brumisateur), elle s’est affaissée et ne se relève pas depuis…
     A suivre ici !

    Rachel Berthel, jardinière bio et coordinatrice de l’association Culture(s) en herbe(s), explique en une minute comment entretenir un jardin bio à Reporterre.

     

    Quelques idées pour jardiner avec ou sans terrain et créer un potager sur son balcon par l’association Manger Santé bio

    A voir aussi : la semaine sans pesticides

    Pour trouver des graines autrement :

    Troquer des graines dans les grainothèques : 110 sont répertoriées en France métropolitaine à ce jour

    L’association Kokopelli rassemble des semences potagères bio, de culture ancienne, libres de droit, reproductibles, sans OGM et sans hybride-F1

    Graines de vie lance un  mouvement citoyen pour la sauvegarde des variétés potagères et fruitières menacées de disparition, qui nous invite à nous réapproprier les bases de notre souveraineté alimentaire pour une nourriture saine et responsable

    Conseils de lecture

    Jardiner partout potager bio en famille parents à parentsmon potager bio en ville sur cour au balcon Parents à Parentsguide du potager bio Parents à Parents potager bio à la fenêtre Parents à parents

     

     

     

     

     

     

    Mon potager bio en ville, sur cour, sur terrasse, sur un balcon, Franck David et Eric Prédine, éditions Terre Vivante

    Je réussis mes plants du premier coup de Serge Lapouge et Brigitte Lapouge-Déjean, éditions Terre Vivante

    4 saisons du jardin bio, n°211 mars-avril 2015 Jardiner partout, éditions Terre Vivante

    Jardiner bio c’est facile, collectif, éditions Terre Vivante

    Je démarre mon potager bio, éditions Terre Vivante

    Je réussis mon compost et lombri-compost, éditions Terre Vivante

    Le guide Terre Vivante du potager bio, cultiver, soigner, conserver, par Jean-Paul Thorez et Christian Boué, éditions Terre Vivante

    Un potager bio sur un balcon ou un appui de fenêtre, Michael Guerra, éditions Marabout

    Sikana propose quantité de vidéos gratuites expliquant comment faire son jardin potager, comme celle-ci sur les semis des petites graines

    illustration : Didier Eudes

    photos : Julie Cadé et LLH Design avec l’aimable autorisation de Linsey Hasenbank

    25 Mar
    25 Mar

Nous répondons au plus vite, en général sous 24h.

Merci de nous avoir contacté, à très bientôt !

Enter a Name

Enter a valid Email

Message cannot be empty